Harry Potter

Harry Potter à l’école des sorciers

 

Avec son premier tome publié en 1997 au Royaume-Uni, la saga Harry Potter a déjà 20 ans et même après l’adaptation du tout dernier livre au cinéma, elle fait toujours autant parler d’elle. La magie de cet univers fantastique et merveilleux fait encore vibrer nos âmes de lecteurs et de fans. Les produits dérivés, les sites web, les chaînes youtube, les studios et les conventions participent à la résistance d’un engouement certain pour l’oeuvre de J.K Rowling. La sortie des Animaux Fantastiques (Fantastic Beasts and Where to Find Them) sur grand écran renforce l’influence de cet univers et a redonné envie à de nombreux fans de se replonger dans la saga qui raconte l’histoire de celui qui a survécu.

 

Titre VF : Harry Potter à l’école des sorciers

Titre VO (UK) : Harry Potter and the Philosopher’s Stone

Auteur : Joanne Kathleen Rowling

Edition en anglais : Bloomsbury

Edition VF : Gallimard Jeunesse

Genre : Fantastique

Origine : Royaume-Uni

 

Résumé

Harry Potter est un orphelin qui vit chez son oncle et sa tante et leurs fils Dudley qui le malmène. Il n’a jamais entendu parler une seule fois de Pouldard. Mais quand il commence à recevoir des lettres adressées à Harry Potter, Le Placard sous l’escalier, 4 Privet Drive, Little Whinging, Harry ne se doute pas que son destin est sur le point de basculer ou plutôt de refaire surface.

Le jour de ses onze ans, un géant débarque pour l’emmener à l’école de sorcier Poudlard où une place l’attend depuis sa naissance. Harry Potter va dès lors apprendre la vérité sur ses parents, leur mort et le futur qui l’attend, et se poser des milliers de questions : pourquoi des gens qu’il n’a jamais vus avant le reconnaissent ? Et qui est Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ?

 

 

Il y a un an, j’ai décidé de relire pour la énième fois la saga Harry Potter en VO et de revoir chaque film après avoir relu un tome, et je ne me lasse pas de ce monde magique haut en couleurs ! Le premier tome marque le début d’une longue histoire et pose les fondations d’un univers imposant qui aura fait vibrer toute une génération.

J’ai eu la chance récemment d’aller visiter les Studios de la Warner à Leavesden. J’ai donc foulé les pas des acteurs de la saga et passé un incroyable moment dans ces lieux magiques. L’occasion de revenir sur le début de ma saga préférée parmi toutes !

Harry Potter à l’école des sorciers se lit très facilement et on tombe rapidement sous le charme de l’histoire et de l’univers. Les premiers tomes sont certes très enfantins en raison de l’âge des personnages principaux, mais même une fois adultes, la magie opère toujours.

Dans ce toute premier tome, on découvre les personnages qui vont nous accompagner pendant de longues années de lectures : Harry, notre héros, Ron et Hermione, ses deux meilleurs amis, Draco Malfoy (son ennemi juré à l’école de magie), Hagrid, Dumbledore, les Dursleys. Des personnages typiques qui construisent aussi l’ambiance de cette magnifique oeuvre. On découvre également Poudlard, la magie, le monde des sorciers et toute son ampleur.

Quand on lit ce premier tome avec un regard d’enfant, on ne se rend pas compte de l’immensité et de la densité de ce monde fictif, ni du travail titanesque que cela représente pour l’auteur. J.K Rowling déborde d’une réelle imagination et ce qu’elle a accompli avec Harry Potter est impressionnant.

A chaque fois que je relis ce premier tome, c’est avec encore plus de plaisir que les premières fois. Le roman n’est pas très long, bien écrit et nous embarque d’aventures en aventures et dans un mouvement de quête similaire à d’autres livres du même genre.

Certes, il s’agit d’un roman pour enfants. Pourtant, l’auteur incorpore des ingrédients très consistants à son oeuvre : créatures magiques inspirées de la mythologie, quête identitaire, dualité et rivalité, le thème de la mort et de la renaissance, la question du bien et du mal, le passage de l’enfance à l’adolescence, de l’innocence à la connaissance. On retrouve aussi des thèmes et des motifs caractéristiques de la littérature gothique (château, fantômes, mystère, endroits interdits).

Fantastique, Gothique et Jeunesse s’assemblent parfaitement !

Version illustrée

Harry Potter à l’école des sorciers ne fait que poser les pierres. Les autres tomes sont encore plus grands, et l’aventure grandit à mesure que les personnages grandissent.

Ce tome tient donc une place de premier choix dans mon coeur de lectrice, puisqu’il marque le début d’une belle aventure et a fait de moi et d’autres également, une véritable Potterhead (à savoir quelqu’un qui connaît absolument tout de Harry Potter et en est littéralement fan et admiratif) !

Malgré la dimension Jeunesse du tome, l’aspect très enfantin et tous les clichés qu’on retrouve dans beaucoup d’oeuvres pour la jeunesse, Harry Potter à l’école des sorciers brille par son originalité et touche même plusieurs générations.

 

Faits intéressants

Harry Potter appartient plus précisément au genre littéraire de la low fantasy. Un genre dérivé de la fantasy qu’on associe au merveilleux et opposé à la high fantasy. La low fantasy définit une oeuvre dans laquelle deux mondes co-existent : le monde réel (ici celui des Moldus) et un monde parallèle magique (le monde des sorciers).

Le premier tome a un titre différent aux Etats-Unis et au Royaume-Uni : Harry Potter and the Sorcerer’s Stone aux U.S et Harry Potter and the Philosopher’s Stone au Royaume-Uni.

Focus sur la lecture en VO

On pourrait penser que Harry Potter à l’école des sorciers ne présente pas un niveau de lecture extrêmement élevé en anglais. Cependant, il appartient au genre du Fantastique, qui reste l’un des genres les plus difficiles à lire en anglais : univers parallèle, éléments magiques, créatures, mots inventés. Beaucoup de mots seraient incompréhensibles pour beaucoup s’ils n’avaient pas lu la version française auparavant.

Je ne saurais que conseiller à ceux qui voudraient se lancer dans une lecture en VO de la saga avec un niveau très faible en anglais de se familiariser avec l’univers par le biais d’encyclopédies en ligne ou tout simplement en lisant d’abord les tomes en français.

Si vous avez déjà lu la saga en français et que votre anglais est plutôt moyen ou basique, lancez-vous quand même car ce premier tome vous permettra de mettre le pied à l’étrier et vous saurez très vite vous repérer !

 

Bonus

A bientôt pour un prochain article sur la saga Harry Potter

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s