BDs·Littérature asiatique

L’Armée de la Résistance : l’uchronie épurée de Kim Hong Mo

armée résistance 3

Une vague de malaise submerge le manhwa uchronique de l’auteur militant coréen Kim Hong Mo. La brièveté des séquences, le poids léger des mots, et la cruauté créée par une forme de déréalisation nous empoignent ostensiblement. Non pas seulement teintée de science-fiction, mais appartenant à part entière au genre SF, L’Armée de la Résistance revient en arrière et modifie les événements du passé dans un univers alternatif qui « aurait pu » exister « si » le Japon avait remporté la guerre contre la Corée.

La BD, relativement courte et rapide à lire, sans pour autant être inintéressante au contraire, met en scène l’occupation japonaise après la Seconde Guerre Mondiale. Trait commun à toute uchronie, l’oeuvre remonte dans le temps pour modifier le cours de l’histoire avec un grand H tout en imaginant un monde renversé et tombé dans une sorte d’environnement hostile, austère, ultra-moderne et cauchemardesque à l’image des dystopies d’Orwell, un environnement post-cataclysmique qui émerge après une rupture.

jaquette re?sistance 2:jaquette seton

La tension prégnante de cette oeuvre de fiction contemporaine transparaît dans le flou temporel : on s’imagine dans un futur, mais un futur antérieur qui serait arrivé avant notre époque, mais qui serait en avance sur nous… Le lecteur, en s’embarquant dans ce voyage à la fois fictif et temporel, se sent perdu, désillusionné même. Tout est en fait matière à spéculation et c’est bien le « si » qui doit être pris en compte ici. L’uchronie, genre littéraire tout droit descendu de l’utopie et de la dystopie, entre dans le cadre de l’hypothétique comme tous les sous-genres englobés par la SF.

Cette perméabilité entre la réalité et la fiction dans l’uchronie mène plus à une réflexion qu’un avertissement contre une quelconque réalité, dans ce cas présent. L’auteur utilise un schème bien connu du genre et qui remet fortement en question la définition de l’humain : on y trouve dès lors une figuration du posthumain en la présence des robots-soldats tueurs japonais à l’apparence de samouraïs. L’armée japonaise transforme ses hommes en automates entraînant une perte d’humanité, d’émotions et de quelconque indépendance mentale. Complètement conditionnés par un programme qui les a rendus hybrides, ces robots-soldats samouraïs traduisent la cruauté des Japonais à l’époque de l’occupation en Corée (1910 à 1945) et l’inhumanité des hommes à cette époque-là.

L’absurdité et l’atrocité de cette guerre apparaît à travers ce schème. Nous faisons également face à un mouvement de rébellion par des résistants coréens qui montent une milice avec des soldats chinois. Leurs moyens de combat paraissent cependant fort archaïques en face des robots à la puissance surhumaine. Jusqu’à quel point l’humain peut-il dépasser ses limites ? Une question qui revient fréquemment dans les oeuvres du genre. Dès lors, la BD ordinairement en noir et blanc, dans des tons sépias sans une note de couleur et ancrés dans l’atmosphère post-cataclysmique à l’image du néant et de la poussière, passe en couleurs dans quelques petits passages de combats. Le bleu devient dominant et associe le combat à la lumière, peut-être à l’espoir.

armée résistance 2

Ainsi, lorsque Soo-hee voit sa meilleure amie se faire tuer par un robot en mode attaque, elle entre dans un mouvement de résistance et de combat influencé par son grand-père et sa maîtrise de l’art du sabre. L’humain peut donc gagner face au robot, l’intelligence supérieure de l’esprit humain peut l’emporter sur la force physique du robot… Dans ces deux tomes, l’auteur nous invite à ne pas oublier le passé, à conserver la mémoire collective, et à se souvenir pour ne pas reproduire les mêmes atrocités. Un message d’avertissement certes, en partie, mais surtout une belle invitation à se poser des questions et à réfléchir sur notre devoir de préservation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s