Comédies

Le Fait du Prince – Amélie Nothomb

  cvt_le-fait-du-prince_9079 Auteur : Amélie Nothomb

   Titre : Le Fait du Prince

   Année de parution : 2008

   Edition : Pocket

   Résumé : « Il y a un instant, entre la quinzième et la seizième gorgée de         champagne, où tout homme est un aristocrate » (4ème de couverture)

  Le résumé du livre ne nous donne pas beaucoup de précisions sur l’intrigue.   Et pour cause ! Celle-ci est tellement absurde et irréaliste, voire impensable et démesurée qu’en dévoiler la plus grande partie gâcherait notre lecture.

Mais voici quelques mots sur l’histoire pour vous donner envie : Baptiste Bordave voit son destin changer lorsqu’un inconnu sonne chez lui et lui demande s’il peut téléphoner.Soudain, l’inconnu meurt laissant notre personnage principal pantois. Sa vie étant un véritable désastre, il usurpe l’identité du mort, Olaf Sildur, prend sa maison, sa femme et son mode de vie, une vie remplie de bulles de champagnes…

Séparation texte paragraphes 2

Avis

Le Fait du Prince nous embarque dans la quête d’un homme perdu dans sa vie personnelle et professionnelle et qui tombe dans la folie pure et simple. Dans ce livre, on retrouve le côté complètement décalé des romans d’Amélie Nothomb et qui ont désormais fait son succès. Malgré la première personne, on ne se sent pas totalement dans la peau du personnage grâce à la dimension un peu absurde et surtout l’écart opéré avec le lecteur. On peut néanmoins tenter de se mettre à sa place : il est facile de tomber dans la folie et de penser aux pires choses lorsque l’on a tout perdu.

L’aspect le plus original de ce roman, c’est son chapitre d’exposition qui nous laisse intrigués et nous force à continuer :

« Si un invité meurt inopinément chez vous, ne prévenez surtout pas la police. Appelez un taxi et dites-lui de vous conduire à l’hôpital avec cet ami qui a un malaise. Le décès sera constaté en arrivant aux urgences et vous pourrez assurer, témoin à l’appui, que l’individu a trépassé en chemin. Moyennant quoi, on vous fichera la paix. »

Le roman a la qualité d’être assez court et se lit donc rapidement : les événements s’enchaînent et semblent tomber sur Baptiste de manière plus ou moins impromptue. De quoi surprendre le lecteur en permanence. On se sent constamment comme au bord d’un gouffre, comme le personnage principal, à se demander ce qu’il va se passer dans la page, le paragraphe, la phrase ou le mot suivant.

Séparation texte paragraphes 2

Ce livre m’a bien étonnée, je connaissais le côté décalé de l’auteur et ses écrits parfois métaphoriques. J’ai donc apprécié cette lecture, peut-être plus que les deux autres romans que j’ai lus d’elle : Acide Sulfurique et Stupeur et Tremblements. L’originalité supplémentaire du Fait du Prince tient dans le comportement paradoxal du héros et dans la réaction de certains personnages face à cette situation. On oscille entre rires et étonnement, entre honte pour le héros et admiration à son égard pour gérer ce genre de situation avec autant d’humour et de confiance !

♣♣♣♣

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s